Juin 2017 : Xavier Grosclaude

C’est le syndrome de l’arroseur-arrosé : celui qui d’habitude pose les questions se retrouve piégé par un groupe d’adhérents dénommé le « Kiki Clan » et doit désormais répondre à l’interrogatoire !

Nom : Grosclaude
Prénom : Xavier
Âge : 26 ans
Ancienneté dans le club : 13 ans
Classement : 15/2

LE PRÉSIDENT CÔTÉ PERSO

Que fais-tu dans la vie ou plutôt pendant le temps qu’il te reste ?
J’essaie de faire marcher le site web du Crédit Agricole…

Allier vie de président et vie de couple, pas trop difficile ?
Il est vrai que ce n’est pas toujours évident, c’est parfois même source de tensions, mais on s’y fait !

Quels sont tes loisirs en dehors du tennis ? Attention le nombre de réponses est limité à 3 !
Du journalisme amateur (radio et presse écrite), du basket et du padel.

Quel président es-tu ? A quel président français de la Vème République ressembles-tu le plus ?
Je pense être proche d’Emmanuel Macron : jeune et beau, talentueux et dynamique, curieux et déterminé.

Ta qualité principale ?
Modeste comme le prouve ma précédente réponse… Plus sérieusement : volontaire.

Ton plus gros défaut ? Interdit de citer Anaïs, ce type de réponse a déjà été fait lors d’une interview précédente !
Je pense être parfois assez têtu !

3 adjectifs pour décrire l’homme que tu es ?
Enthousiaste, fiable et rigoureux.

D’où te vient cette hyperactivité qui te caractérise ?
Très bonne question, à vrai dire j’en sais rien car ce n’est pas forcément un trait de famille. Je me dis que tant que je peux et veux faire toutes ces choses, je les fais et à 200%. Quand je ne pourrai plus ou ne voudrai plus les faire, j’arrêterai.

Quel est ton plat préféré ? Quel est ton type de cuisine préféré ?
Je suis assez gourmand et j’adore les desserts (surtout ceux de ma mère et ceux de la représentante du Kiki Clan) mais si je dois choisir un plat alors je dirais un bon magret de canard à point avec des frites maison et une sauce au poivre, c’est top ! J’aime beaucoup la cuisine française ainsi que tout ce qui est épicé.

Ta boisson préférée ?
L’Ice Tea pêche.

Ton fantasme féminin ?
Megan Fox.

La première chose qui t’a plu chez madame la présidente (enfin l’actuelle…) et on ne parle pas de Brigitte ?
Son dynamisme !

Es-tu jaloux ?
Oui.

Le pays dans lequel tu rêverais de voyager ?
L’Australie.

Il semble que tu sois quelqu’un d’hyper connecté, que ferais-tu sans internet ni téléphone pendant toute une journée ?
Du sport jusqu’à l’épuisement !

Quelle tâche liée à ta fonction de président préfères-tu faire ?
Organiser des manifestations visant à regrouper les gens et essayer de faire en sorte que tout le monde se sente bien dans ce club, quel que soit l’âge et le niveau de jeu.

Celle que tu aimes le moins ?
Tout ce qui relève de l’administratif, d’ailleurs je file tout le courrier entrant et les tâches qui me déplaisent au trésorier histoire de l’occuper un peu !

Si tu te retrouvais seul sur une île déserte, quels sont les 3 objets que tu emporterais avec toi sans hésiter ?
Une tente, un couteau et un ballon.

Bière ou vin ?
J’aime les deux, mais après le sport rien ne vaut une bonne bière !

L’été approche à grand pas, alors plancha ou barbecue ?
Plancha.

Chien ou chat ?
Chat.

Plutôt manuel ou intellectuel ?
Intellectuel.

Plutôt série ou film ?
Série.

Combien d’heures dors-tu par nuit en moyenne ?
Entre 6 et 7 heures.

Si tu étais une couleur, tu serais ?
Orange.

Quel est ton chanteur préféré ?
Gérald De Palmas.

Comment te vois-tu dans 10 ans ?
En vie, ça sera déjà pas mal !

Tu t’illustres souvent en tant que journaliste pour Radio Inside ou La République des Pyrénées mais entre l’écriture et la radio, quel exercice te plaît le plus ?
Les deux me plaisent mais sans hésiter je préfère la radio pour le côté beaucoup plus spontané et improvisé de l’exercice !

Si tu devais choisir entre le métier de journaliste ou celui de webmaster, tu dirais ?
Journaliste au Crédit Agricole !

Si tu avais une machine à remonter le temps, à quelle époque voudrais-tu vivre ?
Au Moyen-Âge dans les châteaux.

Quel est le nombre de chocolatines empiffrées par semaine ?
Suffisamment pour arriver à faire des pompes sans avoir le ventre qui touche le sol contrairement à celui qui a posé cette question !

LE PRÉSIDENT CÔTÉ SPORT

Quel impact va avoir la cruelle désillusion vécue en tournoi interne face à Jean-Baptiste Brandela sur l’organigramme et l’organisation du club ?
C’est clairement un tournant dans la vie du club. En effet, Jean-Baptiste m’a glissé avant notre match : « laisse-moi gagner pour que je puisse enfin atteindre les demi-finales, et je te promets de m’impliquer corps et âme en tant que bénévole dans le club à partir de la saison prochaine ». Je n’ai pas pu refuser, malheureusement pour lui il s’est blessé et a dû abandonner au stade des quarts de finale. En fin de compte je pense que je m’en sors gagnant !

Depuis quand fréquentes-tu les courts du TC Poey de Lescar ?
Je suis arrivé au club en septembre 2004, donc le calcul est simple, cela fait bientôt 13 ans. Je me rends compte en l’écrivant que c’est la moitié de ma vie…

Pourquoi es-tu devenu président ?
Ce n’était ni une vocation ni une ambition personnelle. Lorsque je suis arrivé dans ce club en 2004, j’ai tout de suite apprécié l’ambiance conviviale qui y régnait et le fait que tout le monde puisse avoir sa chance dans ce sport, peu importe le niveau. C’est un point qui me paraît essentiel. Noëlle Hourcade, qui a aujourd’hui 84 ans et dont je garde un excellent souvenir, m’a entraîné pendant plusieurs années et m’a encouragé à m’impliquer dans la vie du club dans cet esprit-là, ce que j’ai fait volontiers en intégrant le bureau de l’association en 2010. Lorsque mon prédécesseur Pierre Soler a voulu arrêter, je me sentais prêt à prendre le relais. Accessoirement, j’étais le seul candidat lors de l’élection du nouveau président en 2015, ça m’a un peu aidé…

Quel est le meilleur souvenir que tu as dans ce club ?
Mes meilleurs souvenirs datent de mon adolescence : Jérôme Toulouse, Florian Mazza et moi (entre autres) partions jouer des rencontres par équipes et Noëlle nous accompagnait. Nous prenions rouste sur rouste et elle rigolait (nous aussi d’ailleurs avec du recul…) puis elle nous offrait une bière le dimanche après-midi à la Cave à Bière à Lescar.

Quels sont les futurs projets pour le club que tu souhaiterais voir aboutir dans les prochaines années ?
Un troisième court et pourquoi pas des terrains de padel si la pratique se développe. J’espère pouvoir proposer toujours plus d’occasions de se réunir et de passer de bons moments, que ce soit en jouant au tennis ou non.

Outre la présidence du glorieux TC Poey, quelle autre présidence te fait rêver ?
Sincèrement, aucune. Je ne conçois pas la présidence comme une fin en soi ou l’aboutissement de quelque chose.

Le TC Hagetmau cherche un nouveau président, es-tu sur le coup ?
Certainement pas !

Qu’est-ce qui fait le plus mal : 6/0 6/0 au tennis ou 6/1 au foot ?
La personne qui a posé cette question n’a qu’à bien se tenir, je lui promets de tout faire pour lui mettre 6/0 6/0 lors de notre prochain match de tennis ! Les deux ont été très difficiles à digérer, même si pour le deuxième je n’y suis pas pour grand-chose…

Où ranges-tu le nouveau vélo ?
J’ai un peu de place dans mon garage à côté de ma Twingo, c’est pourquoi j’ai même pris la peine de ramener un deuxième vélo, histoire de l’avoir sous la main en cas de pépin avec le premier.

Slip ou string pendant les matches ?
Aucun des deux, je ne porte jamais de sous-vêtements en jouant au tennis…

Quelle est ta taille de ton manche ?
Long et épais !

Quelle est ta plus belle perf ?
15 sur terre battue au tournoi du TC Pau cette année.

Quelle est ta surface préférée depuis ta plus belle perf ?
Ça n’a pas changé même si je me suis un peu réconcilié avec la terre battue… Un green set pas trop rapide comme à Poey, c’est parfait !

Revers ou pas de revers ?
Pas trop de revers si possible… Ou alors bien tranché !

De quand date ton dernier revers gagnant ?
Du mois de mars 2014 je crois ! Et encore, j’avais boisé ma frappe !

OM ou CSP Limoges ?
Joker. Les deux sont encore bien loin de gagner quelque chose !

Un bon dunk ou un méga-contre au basket ?
Sans hésitation, un bon dunk !

Curling ou boule lyonnaise ?
Curling, j’ai jamais compris les règles de la boule lyonnaise…

Parle-nous de Philippe Doucet, ton père !
C’est un grand homme, surtout par la taille…

Que manges-tu avant de partir au sport ?
Si c’est du sport en soirée, je grignote un peu tout et n’importe quoi, en général plutôt du sucré. Si c’est le week-end ou la veille d’un match, alors ce sont plutôt des pâtes. J’ai aussi testé les repas liquides à base de bières par exemple, mais ça ne fait pas bon ménage avec le sport…

Quelle est ta plus belle humiliation sportive ?
Ma défaite en demi-finale du tout premier tournoi interne en 2011 contre Florian Mazza alors que je menais 6/1 5/2. La fameuse peur de gagner… C’est dommage car il y avait Raphaël Soler à jouer en finale, c’était gagné d’avance !

Quel match (tous sports confondus) aurais-tu aimé ou aimerais-tu commenter ?
Le PSG – Barcelone de cette année (au match aller évidemment) m’aurait particulièrement plu.

Depuis que tu es devenu champion départemental de padel et que tu as écrit un article sur ta performance pour La République des Pyrénées, penses-tu avoir pris la grosse tête ?
Non, loin de là ! Remporter ce championnat était une formalité et ce n’est qu’une étape dans la quête du titre de champion de France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.